Club des Ânes

La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Maât.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ânathème
Sublime Âne Fondateur sorti du Noun
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Anderlecht - Bruxelles
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Mar 14 Juin 2005 - 0:59

Qui est Maât?

Lorsque je pense à Maât, j'aime voir une plume.

C'est la première idée qui me vient en évoquant son nom. La plus légère, la plus présente, la plus importante.
Elle ne s'impose pas fermement en prenant des allures massives; elle est toujours présente parce qu'indispensable, sinon pas de vie - et la plume peut se faire tellement importante!

Voici une première présentation:



Déesse représentée par une femme portant sur sa tête une plume d’autruche. Elle est la fille du dieu Rê. Maât est la déesse de la vérité et de la justice. " Parler selon Maât " c’est dire la vérité. Lors du jugement divin, sur la balance est placé d’une part le cœur du défunt de l’autre la plume d’autruche. Si le cœur est plus lourd que la plume le poids des fautes du défunt est trop élevé et il sera mangé par la grande dévoreuse. Maât est également le principe de toute chose. Elle incarne l’équilibre cosmique, l’ordre universel. Elle lutte sans cesse contre les forces du chaos pour mettre la rectitude à la place de l’iniquité. Les Egyptiens doivent vivre selon Maât. Sans cette règle universelle, la nature humaine briserait l’harmonie et les forces du mal envahiraient l’Egypte.

Et pourquoi elle est légère et tellement présente:


Maât n’a pas de sanctuaire à elle mais est représentée dans toutes les tombes et tous les monuments car elle est le principe de toute existence .

_____________________________________________________

Maât, le Nether par excellence.

Au milieu des divers nethers, Maât est le "principe" même.

Maât est au cœur du fondement de la civilisation égyptienne, elle est le principe de la longévité, elle est liée et confondue à l'éthique et à l'ordre social, toute intégration sociale étant basée sur la communication et la confiance.

Elle n'a pas de temples comme en ont les autres Dieux / Nethers.


A Karnak on peut admirer le sanctuaire dit "chapelle rouge" (palais de Maât)

* Cette chapelle rouge s'élevait probablement dans la zone du Palais de Maât, près du Ve pylône


_____________________________________________________


Les règles de Maât.

Maât est la fille de Rê.

Maât est une déesse très importante de la civilisation égyptienne. Elle représente la justice, la vérité, l'ordre social. D'ailleurs, le pharaon était supposé agir en fonction de Maât.

Les Anciens égyptiens affirmaient l’existence d’un Ordre supérieur, vivant et éternel : Maât, soit la Vérité-Justice, c’est à dire l’ordre cosmique déifié.



Une graphie de "Maât"



Maât symbolise le Vrai et le Juste de sorte qu’elle est bien souvent figurée double. Maât est le principe de l’harmonie universelle dans l’ordre physique et dans l’ordre moral ; se conduire selon Maât c’est se conformer au commandement divin ; elle est l’adversaire du mal et de la fausseté.

Donc, la route de la Justice et de la Vérité peut être considéré comme le symbole de la bonne direction que l’homme doit prendre dans le cours de la vie.

________________________________________________

Dans l'Egypte ancienne, Maât signifiait « l'ordre juste dans la nature et la société tel qu'il a été établi par l'acte de la création... ce qui est bon, ce qui est correct, la loi ; l'ordre, la justice et la confiance » - non seulement dans la société, mais dans le cosmos entier.
Fait significatif, le dieu Ra était à la fois seigneur du cosmos, seigneur du jugement, des morts et seigneur de Maât. Bien que né avec la création, Maât demandait à être renouvelé et protégé.

En conséquence, « Maât n'est pas seulement l'ordre juste, mais aussi l'objet de l'activité humaine. Le Maât est à la fois la tâche que l'homme s'assigne et ce qui lui est promis, la récompense qui en toute justice l'attend une fois sa tâche accomplie ».

L'Egypte ancienne était un royaume centralisé, gouverné par un roi divinisé, c'est à lui qu'incombait la sauvegarde de Maat et de l'ordre cosmologique. « Le ciel est en paix, la terre en joie, car ils ont appris que [le roi défunt] établira la justice à la place du désordre ».
Ou encore, Toutankhamon (v. 1354-v. 1373 avant J-C) « a banni le désordre des deux terres et Maât est fermement rétabli : il a fait du mensonge une abomination et la terre est redevenue ce qu'elle était ».
C'est ce lien étroit entre le roi et Maât qui conférait l'autorité à ses décrets. Ce qu'il ordonnait participait nécessairement de Maât, que ses sujets devaient suivre.

________________________________________________



Le jugement de Maât.

Après la mort, le cœur du défunt est pesé.

Il est mis sur la balance et la plume est mise de l'autre côté. Il n'y a que si les deux côtés sont en équilibre que le mort pourra accéder à la vie qui l'attend.

Si son cœur est plus lourd, cela signifiera qu'il n'a pas respecté les règles et que le poids de ses fautes est trop important.

Si son cœur est trop léger, cela signifie qu'il n'a pas agi, ce qui est tout aussi regrettable que les mauvaises actions.
Chacun vit et agit pour et par les autres.
Chacun a sa place, chacun doit participer.

Dans un cas comme dans l'autre, le cœur sera dévoré et le défunt ne pourra accomplir le passage vers l'autre vie.

_____________________________________________

Liens:

Maât:
http://www.mythegypte.free.fr/p_6.htm

La chapelle rouge:
http://www.historia.presse.fr/data/thematique/69/57karnak.pdf

farao Voici un site espagnol où, je crois sans trop de problèmes de langue on peut admirer la chapelle rouge:
http://www.egiptomania.com/antiguoegipto/upper/capilla_roja.htm

Vérité et justice: explications et exemples:
http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=272
http://www.teddygoldsmith.org/page12.html

_________________
La Société du Club des Ânes a pour principe la tolérance mutuelle.
La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleonprisonnier.com
Deviljihan2
Entrant des vallées du Nil


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Maât   Jeu 27 Déc 2007 - 11:42

Garantir l'ordre de l'Univers...
N'est-ce pas un peu présomptueux ?
amitié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ânathème
Sublime Âne Fondateur sorti du Noun
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Anderlecht - Bruxelles
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Jeu 27 Déc 2007 - 14:25

Maât est une déesse.

Elle n'est pas soumise à la condition humaine.

_________________
La Société du Club des Ânes a pour principe la tolérance mutuelle.
La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleonprisonnier.com
Anachronix
Admin
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : AULT
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Jeu 27 Déc 2007 - 17:25

Et de plus, Maât est de plus un principe sociétal, qui fait la cohérence de l’état Egyptien. Il s’agit de la seul théocratie ayant réellement exister –nota bene je parle de théocratie et non de pouvoir de droit divin- ce qui implique que même l’Horus vivant –pharaon- est soumis à la Règle de Maât –et plus encor que le peuple.


Ânachronix

_________________
…ils avaient doutés, mais s’étaient battus avec courage, alors, et à l’heures dite, ils le virent… et saluèrent par une immense clameur le Soleil qui s’était levé au convenu, donnant et l’espoir et les bonnes augures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric.pendule.voila.net/index.html
Deviljihan2
Entrant des vallées du Nil


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Re: Maât.   Jeu 27 Déc 2007 - 22:35

Ânathème a écrit:
Maât est une déesse.
Elle n'est pas soumise à la condition humaine.
non
Ah, mais, je n'en disconviens nullement...
Comment donc y arrive-t-elle et avec quels résultats ?
paix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ana-lyse
sage du Palmier d'Egypte
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : charente maritime
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Maât.   Dim 30 Déc 2007 - 3:49

Fille de Râ, soeur de Thot

Calqués sur l'arbre de vie kabbalistique, Rê est le pilier central, Thot le pilier actif, Maât le pilier passif

Le pharaon gouvernait selon l'ordre de Maât, c'est à dire, dans l'équilibre, dans le vrai, dans la juste mesure

Tous les actes égyptiens reposaient sur ce principe divin, la décadence de la société egyptienne est arrivée lorsque Ifset, le désordre à pris le dessus, quand ceux qui étaient sur le trône, n'étaient plus pharaons de droit divin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachronix
Admin
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : AULT
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Dim 30 Déc 2007 - 12:38

Ifset, un principe plus qu’un Nether, que l’on peu traduire par chaos –car il s’agit de traduction- ce qui n’est pas toujours évident, même de nos jours avec l’ancien égyptien.

L’idée en est –entre autre, car il y a plusieurs versions- que lors de la chute de l’Ordre des Mondes (rupture le la Règle) le Chaos et ses Nethers –séides de Seth- l’ordre des choses n’est plus.

Plus que de notion de ‘’droit divin’’, l’on peu parler de perte de divinité de Pharaon. Une société de droit divin –pour exemple royaume de France post révolutionnaire- reçoit des mains des représentant de Dieu –ou des Dieux- le pouvoir séculier. Pour le système sociétale égyptien antique Pharaon est d’ordre divin –mais pas un dieu- c'est-à-dire qu’en lui s’incarne l’Horus

–nota bene qu’Horus n’est ni un démiurge (dieu créateur) ni même le dieu primordiale (celui qui incréé créait toutes chose) ni même le Dieu Père des Dieux qui est Atoum qui fut quand il pris conscience d’être. Dans les faits, le système de croyance de la Vielle Egypte est de type panthéiste –dieu est e tout, et tout est en dieu- ; et encor d’un Panthéisme primaire, c'est-à-dire où la nature et l’univers –symbolisé par le Noun (magma de tout ce qui fut, est et sera)- est la notion divine même.

Ifset est considéré comme une entité par les kabbalistes modernes –soyons claire, par les grecques antique et les kabbaliste hébreux- à l’origine Ifste ou ifset est peut-être un ‘’contre principe ; tout comme Maât est elle-même un principe –à ce jour une seul chapelle lui est dédié comme Nether-

Pour faire juste, le mot Nther n’exclu pas la notion d’entité, mais ne l’implique pas forcement. Les Anciens Egyptiens avaient des notions métaphysiques et symboliques … donc acceptant plusieurs compréhensions –dans le sens de vérité intime- selon le degré de sagesse.

Ânachronix


PS: Ifset peut être rataché au symbolisme de Skehmet

_________________
…ils avaient doutés, mais s’étaient battus avec courage, alors, et à l’heures dite, ils le virent… et saluèrent par une immense clameur le Soleil qui s’était levé au convenu, donnant et l’espoir et les bonnes augures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric.pendule.voila.net/index.html
ana-lyse
sage du Palmier d'Egypte
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : charente maritime
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 11:25

Aprés moults réflexions, je ne suis pas sure d'apprécier à cent pour cent

Maât c'est la vérité, la rectitude, la justice, la balance et la pesée

La verticale, sans aucun droit à l'erreur

Je trouve que celà a un petit côté dogmatique

Un echiquier ou il faut obligatoirement toute sa vie marcher dans les carreaux blancs, je trouve que cette philosophie a un petit côté manichéen ou tout est noir ou blanc, la notion de pardon n'existe pas, si notre conduite est plus légére ou plus lourde qu'une plume c'est la condamnation

La perfection totale ou la menace du chaos, moi j'aime les gens qui chûtent et se relévent bah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachronix
Admin
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : AULT
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 16:15

La notion de régularité morale, en la règle de Maât est à la fois ce que tu décris, et totalement différend –bonjours l’antinomie que je déclare- c'est-à-dire que les notions de rectitudes et de verticale sans ‘’pas de coté’’ ; sauf que la règle est assez simple pour permettre une liberté total d’action… à savoir, et en faisant de synthèse, la règle de Maât est ainsi : être équitable tant envers soi-même qu’avec les autres.

Donc, le dogmatisme y est plus que flou… le seul ‘’dogme’’ y est la notion d’équité ; est-ce bien un dogme ou une moralité de société…

A suivre…

Ânachronix

_________________
…ils avaient doutés, mais s’étaient battus avec courage, alors, et à l’heures dite, ils le virent… et saluèrent par une immense clameur le Soleil qui s’était levé au convenu, donnant et l’espoir et les bonnes augures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric.pendule.voila.net/index.html
ana-lyse
sage du Palmier d'Egypte
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : charente maritime
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 18:09

Ce qui me géne c'est la punition sans pardon, un peu comme de la comptabilité, je me demande si cela ne supprime pas la vertu proprement dite pour devenir une sorte de calcul en vue d'équilibrer la balance pour l'heure du jugement dernier, celà supprime la notion d'effort gratuite pour une amélioration librement choisie et non pas une obligation de bonne conduite, parce que l'on vous attend à la sortie

Une sorte de catholicisme : si vous vous conduisez bien vous irez au Paradis, sinon c'est l'enfer, sauf que dans la religion catholique la peine peut être attenuée avec un passage obligatoire en purgatoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachronix
Admin
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : AULT
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 19:02

ce n'est pas faut... mais il s'agit d'une forme sociétale vieille de plus de 5 mille ans.

La règle de Maât était une sorte de Loi, mais, il est vraie que la résultat était sans appel... Sobek ou la prote d'Occident. Ceci dit, la société Egyptienne était une société où le symbolisme reignait avec une fonction ''fil d'Ariane''

à suivre...

Ânachronix

_________________
…ils avaient doutés, mais s’étaient battus avec courage, alors, et à l’heures dite, ils le virent… et saluèrent par une immense clameur le Soleil qui s’était levé au convenu, donnant et l’espoir et les bonnes augures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric.pendule.voila.net/index.html
ana-lyse
sage du Palmier d'Egypte
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : charente maritime
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 22:17

Société egyptienne correspondant au labyrinthe, fil d'Ariane le symbolisme

Le fil d'Ariane existe donc depuis l'entrée du labyrinthe, pour en sortir il faut tuer la bête, ensuite en suivant le fil , sortir ,la sortie étant verticale, si on ne peut pas tuer la bête, c'est elle qui nous dévore, donc comme pour Maât, il n'y a pas le choix, c'est la damnation ou le salut vers le haut

Mais.... il est dit aussi qu'il existe des labyrinthes circulaires genre spirales ou pour trouver la sortie il faut accomplir le chemin en sens inverse, retour en arriére , l'entrée et la sortie étant la seule issue, hors chez Maât, je ne pense pas que le retour sur soi-même soit possible, il faut toujours aller de l'avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachronix
Admin
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : AULT
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Maât.   Lun 31 Déc 2007 - 22:32

En fait Maât est ‘’l’Esprit de la Loi –en son sens ‘’Consulaire et Brumairiste- c'est-à-dire, que Maât est la Loi, que la Loi est –en effet dans le cas de Maât- la Rectitude. Le retour en arrière est possible –mais dans la stricte appréciation métaphysique- que dans l’acceptation de la métempsychose, surtout dans les conceptions de Kardec. Maât est dans le panthéon égyptien… sans y être, car plus principe que divinité. La psychologie des anciens égyptiens est à la fois complexe et simple. Complexe dans la trilogie de la psyché –AKH, BA et KA- , simple car primordiale et très intuitive. Où tu as totalement raison, est le fait du ‘’non retour’’ quand le ‘’Impétrant’’ le candidat à être le Nouvel Osiris –comprendre le défunt- est face à ses actes… l’on pourrait même dire que le jugement de la Plume de Maât est le tribunal de la conscience lors de l’ultime conscience…

A suivre,

Ânachronix

_________________
…ils avaient doutés, mais s’étaient battus avec courage, alors, et à l’heures dite, ils le virent… et saluèrent par une immense clameur le Soleil qui s’était levé au convenu, donnant et l’espoir et les bonnes augures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric.pendule.voila.net/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maât.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maât.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Ânes :: Recherches :: Réflexions.-
Sauter vers: