Club des Ânes

La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ânathème.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ânathème
Sublime Âne Fondateur sorti du Noun
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Anderlecht - Bruxelles
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Ânathème.   Dim 15 Mai 2005 - 18:29

DICTIONNAIRE M. BESCHERELLE


Anathème : Religion. [Du grec dévoué aux divinités infernales, formé de loin et de placer]
Excommunication, retranchement de la communion de l'Eglise, avec accompagnement de malédiction.

Anathème judiciaire :
Ne peut être prononcé que par un concile, par le pape ou par un évêque. L'excommunication interdit à celui qui en est frappé l'entrée de l'église et la communion ; l'anathème le sépare en outre de la société des fidèles.

Anathème abjuratoire :
Est la formule imposée à un nouveau converti à l'Eglise catholique pour condamner solennellement l'opinion qu'il abandonne.

_____________________________________________


Anathème - On donnait ce nom, dans l'Antiquité, à l'offrande suspendue à la voûte, aux murs des temples, ou exposées sur l'autel; L'anathème, chez les Hébreux, était la chose exécrable, vouée à la haine ou à la mort. Au Moyen âge, ce mot ne s'appliquait qu'à la sentence retranchant de la société religieuse ceux qui en étaient frappés.

______________________________________________


Mais je l'ai pris dans le sens "âne à thème" pour mes idées fixes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleonprisonnier.com
Ânathème
Sublime Âne Fondateur sorti du Noun
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Anderlecht - Bruxelles
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Ânathème.   Lun 16 Mai 2005 - 15:46

Mon avatar: Ankh.
(stylisé Embarassed )

Citation :
Symbolisme : Signe hiéroglyphique de la vie, le signe ankh était utilisé pour signifier le verbe " vivre " ou le nom " vie ". Dans l'écriture courante, il revêt un sens générique ; dans l'écriture ou l'illustration religieuse et symbolique, il correspond à la nature divine de l'existence et donc à la vie éternelle. C'est pourquoi l'ankh figure dans les décorations rituelles, où les dieux le présentent aux souverains. Il se situe généralement près des narines, car il incarne le "souffle de vie" ; envisagé sous cet angle, il arrive ainsi que les peuples alliés et assujettis (du Levant, la plupart du temps) demandent au roi d'Egypte le souffle de la vie. Outre cet aspect "aérien", il en existe un autre lié à l'eau, qui apparaît dans les scènes de purification : les dieux versent alors sur le roi une série d'ankh qui s'écoulent de vases rituels ; là aussi, l'ankh représente la vie éternelle. Il symbolisait parfois, par extension, le force vitale infinie et se trouvait alors intégré comme tel dans l'architecture, sous la forme de motifs propitiatoires ornant les murs des temples, ou bien dans d'autres contextes.
Le souffle de vie, l'espoir de continuer, au travers de ceux qui suivront, l'éternité de la recherche.

_________________
La Société du Club des Ânes a pour principe la tolérance mutuelle.
La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleonprisonnier.com
 
Ânathème.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Ânes :: Bienvenue :: Présentons-nous-
Sauter vers: