Club des Ânes

La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ânalphabète
Admin
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   Jeu 19 Mai 2005 - 0:58

Très Chers Ânes, libres et égaux,

Sous l’impulsion de Bonaparte, l’expédition d’Egypte fut à l’origine de nombreuses avancées scientifiques. Gaspard Monge présenta un certain nombre de ses travaux devant l’Institut d’Egypte mais le plus fameux de ses mémoires reste son " Mémoire Sur le phénomène d’optique, connu sous le nom de Mirage " qu’il défendit devant ses confrères le 28 août 1798, un mois à peine après la marche éprouvante d’Alexandrie jusqu’au Caire.

Voici le rapport qu’en donnèrent les Procès-Verbaux des séances de l’Institut des Sciences et des Arts d’Égypte (Séance du 11 fructidor anVI - 28 août 1798) :

" Le citoyen Monge a lu un mémoire sur le phénomène optique appelé mirage par les marins. A la mer il arrive souvent qu’un navire, aperçu de loin, paraît tout à fait dessiné dans le ciel et n’être point supporté par l’eau. Un effet analogue a frappé tous les Français pendant la marche de l’armée à travers le désert. Les villages aperçus dans le lointain paraissaient bâtis sur une île au milieu d’un lac. A mesure qu’on en approchait, la surface apparente d’eau se rétrécissait; lorsqu’on était plus qu’à une petite distance, elle disparaissait, et l’illusion recommençait pour le village qui suivait celui où elle venait d’être détruite.

Le citoyen Monge attribue cet effet à la diminution de densité de la couche inférieure de l’atmosphère. Cette diminution dans le désert est produite par l’augmentation de température, qui est le résultat de la chaleur communiquée par le soleil aux sables avec lesquels cette couche est en contact immédiat. A la mer elle a lieu lorsque, par des circonstances particulières, telles que l’action des vents, la couche inférieure de l’atmosphère tient en dissolution une plus grande quantité d’eau que les autres couches. Dans cet état de choses les rayons de lumière qui viennent des parties basses du ciel étant arrivés à la surface qui sépare la couche la moins dense de celles qui sont au-dessus, ne pénètrent pas dans cette couche ; ils sont réfléchis, et vont peindre dans l’oeil de l’observateur l’image du ciel. L’observateur croit alors voir une partie du ciel au dessous de l’horizon : c’est cette partie qu’il prend pour de l’eau lorsque le phénomène a lieu à terre. Si on est à la mer, on croit voir dans le ciel tous les objets qui flottent sur la partie de la surface occupée par l’image du ciel. "


Il faut savoir qu’il s’agit ici de la première explication scientifique satisfaisante du phénomène. Les calculs postérieurs des physiciens du XIXe siècle ont parfaitement validé les conceptions de Monge.

Ses observations sont d’autant plus admirables que pour les faire Monge n’a pas eu la possibilité de s’aider d’instruments. C’est lors de la marche entre Alexandrie et le Caire, au sein d’une armée abandonnée sur un territoire ennemi et hostile, que notre " Egyptien " joua avec les lois de la nature.

Ânalphabète

_________________
«Les vraies conquêtes, les seules qui ne donnent aucun regret, sont celles que l'on fait sur l'ignorance.»
Lettre de Napoléon Bonaparte au Président de l’Institut National - 26 décembre 1797
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ânathème
Sublime Âne Fondateur sorti du Noun
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Anderlecht - Bruxelles
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   Lun 30 Mai 2005 - 18:03

Cher Analphabète,

j'ai pensé à toi - et à Monge - ce week-end.

En effet, me trouvant sur une route, sous le soleil et par la chaleur qui régnait, la route devant nous était mouillée. Rolling Eyes

Evidemment, chaque fois qu'on arrivait à l'endroit mouillé, cela devenait subitement sec.

Pas plus d'eau sur la route que de bateau dans le ciel ou de villages dans le lac. lol!

rose blanche

_________________
La Société du Club des Ânes a pour principe la tolérance mutuelle.
La Société du Club des Ânes recherche la vérité, dans et par le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleonprisonnier.com
Louis
Invité



MessageSujet: Re: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   Ven 3 Déc 2010 - 13:31

Ouai
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Invité



MessageSujet: Re: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   Ven 3 Déc 2010 - 13:33

FABIEN EST BETE
Revenir en haut Aller en bas
Fabien
Invité



MessageSujet: Re: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   Ven 3 Déc 2010 - 13:34

Louis Tait toi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Monge nous décrivait le phénomène des mirages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand aurons-nous nos cartes d'étudiants ?[prepa]
» Déprime quand tu nous tiens...
» Famille quand tu nous tiens
» Obsession quand tu nous tien.
» Quand sommes-nous payés?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Ânes :: Histoire. :: La campagne d'Egypte-
Sauter vers: